Les estimations basées sur des modèles statistiques offrent la possibilité d’observer et d’évaluer les grossesses non planifiées et les avortements au fil du temps. Les estimations pour les régions et les sous-régions, telles que définies par la Division de la statistique des Nations Unies*, pourraient offrir un aperçu précieux sur la santé et l’autonomie sexuelle et reproductive aux acteurs du plaidoyer, aux décideurs politiques, aux chercheurs et à d’autres personnes. Les estimations régionales pourraient aider à révéler les disparités, et les domaines dans lesquels un investissement continu est nécessaire pour garantir l'accès des individus à l’éventail complet des soins de santé sexuelle et reproductive de qualité.

Les estimations ci-dessous donnent un aperçu de l’incidence des grossesses non planifiées et des avortements en Afrique de 1990 à 2019 ; les valeurs sont des moyennes basées sur des estimations annuelles pour des périodes de cinq ans. Pour consulter ces estimations pour les pays de cette région, vous trouverez des country profiles sur guttmacher.org.

Grossesses non planifiées et avortements en Afrique australe

  • En Afrique australe, le taux de grossesses non planifiées a baissé de 18 % entre la période 1990–1994 et la période 2015–2019.
  • Au cours de la même période, le taux d’avortements a augmenté de 41 %.
  • La proportion des grossesses non planifiées se soldant par un avortement est passée de 21 % à 36 %.
  • Entre 2015 et 2019, on a estimé un total de 2 280 000 grossesses par an.
  • Parmi celles-ci, 1 480 000 grossesses étaient non planifiées et 526 000 se sont terminées par un avortement.

Grossesses non planifiées et avortements en Afrique de l’Est

  • En Afrique de l’Est, le taux de grossesses non planifiées a baissé de 17 % entre la période 1990–1994 et la période 2015–2019.
  • Au cours de la même période, le taux d’avortements a augmenté de 20 %.
  • La proportion des grossesses non planifiées se soldant par un avortement est passée de 24 % à 35 %.
  • Entre 2015 et 2019, on a estimé un total de 20 900 000 grossesses par an.
  • Parmi celles-ci, 9 890 000 grossesses étaient non planifiées et 3 500 000 se sont terminées par un avortement.

Grossesses non planifiées et avortements en Afrique centrale

  • En Afrique centrale, le taux de grossesses non planifiées a baissé de 3 % entre la période 1990–1994 et la période 2015–2019.
  • Au cours de la même période, le taux d’avortements a augmenté de 20 %.
  • La proportion des grossesses non planifiées se soldant par un avortement est passée de 25 % à 31 %.
  • Entre 2015 et 2019, on a estimé un total de 9 380 000 grossesses par an.
  • Parmi celles-ci, 4 010 000 grossesses étaient non planifiées et 1 240 000 se sont terminées par un avortement.

Grossesses non planifiées et avortements en Afrique du Nord

  • En Afrique du Nord, le taux de grossesses non planifiées a baissé de 27 % entre la période 1990–1994 et la période 2015–2019.
  • Au cours de la même période, le taux d’avortements a baissé de 4 %.
  • La proportion des grossesses non planifiées se soldant par un avortement est passée de 42 % à 56 %.
  • Entre 2015 et 2019, on a estimé un total de 10 000 000 grossesses par an.
  • Parmi celles-ci, 4 800 000 grossesses étaient non planifiées et 2 680 000 se sont terminées par un avortement.

Grossesses non planifiées et avortements en Afrique de l’Ouest

  • En Afrique de l’Ouest, le taux de grossesses non désirées a baissé de 8 % entre la période 1990–1994 et la période 2015–2019.
  • Au cours de la même période, le taux d’avortements a augmenté de 33 %.
  • La proportion des grossesses non planifiées se soldant par un avortement est passée de 30 % à 42 %.
  • Entre 2015 et 2019, on a estimé un total de 19 900 000 grossesses par an.
  • Parmi celles-ci, 6 490 000 grossesses étaient non planifiées et 2 740 000 se sont terminées par un avortement.